Présentation
  Accueil
  Association loi 1901
  Anciens thermes de Boussan
  Accès/Contacts
  Achats/Ventes
Collection permanente
  Présentation
  Carreaux français du 19ème siècle
  Carreaux de Martres-Tolosane
  Carreaux tunisiens
  Carreaux anciens
  Faïences commingeoises du 19ème siècle
  Poteries communes du Sud-Ouest
Manifestations
  2005
  2006
  2007
  2008
  2009
  2010
  2011
  2012
  2013
  2014
  2015
  2016
  2017

Tors, Patrick Lainville (2013)

 

Site de Patrick Lainville : www.patricklainville.fr/

Territoires 3
Au feu

L'atelier
Un cube de parpaings crus au milieu des blés, un rouf ; pas de voisins.
Les voisins, c'est des histoires ; supportent pas les pilons,
sont allergiques aux enclumes
y sont sensibles aux vibrations
supportent plus l'odeur du souffre
z' ont peur du feu.

Forger est une activité salissante
Les forgerons sont sales
Comme des ouvriers
ils portent une armure trouée de couleur variable
avec des lunettes vertes et des gantelets argentés ;
ils sont forts et ils suent.
Ils jettent des bouts de fer dans un feu
jusqu'à ce qu'ils soient rouges
les frappent comme des sourds
jusqu'à ce qu'ils deviennent
des fers a cheval, des socs de charrues, des houes, des lames pointues ;
ça fait des étincelles et beaucoup de bruit.
Les forgerons sont sourds
mais on leur parle quand même.

Sculpter est une activité salissante.
Les artistes sont sales
comme des forgerons.
Patrick Lainville est artiste.
il ne fait pas beaucoup de bruit
il aime beaucoup la musique
il fait des étincelles aussi
il jette des bouts de rêves au feu
les frappe jusqu'à ce qu'ils s'envolent
les poursuit comme un fou
jusqu'à ce qu'ils soient
des lames de vent, des fers de licornes, des socs de rivières.
Les artistes sont fous
mais ils nous parlent quand même
Partrick Lainville est fou mais il n'est pas sourd encore,
il se prend pour un chef d'orchestre.

lTchiou baoum... tchiou baoum
lTchiou baoum... tchiou baoum, toute en puissance retenue, suivi d'un séisme discret qui part des pieds et visite tous vos chakras jusqu'à la tête.
Sa machine, (le marteau pilon), bleu turquoise, un hybride de bœuf musqué et de machine à coudre conçu par un ingénieur des années cinquante abonné a Amazing Story.
Une Rolls, un Ovni.
Un super constellation en fonte émaillée dans une cuisine.
Elle fascine.
Elle envoûte.
A conduire tout en nuances, en pressions subtiles, en caresses du bout du pied comme un cornac
Mène sa bête qui t'écrase une barre de 100 comme une paille
un velours !
On peut dessiner avec le monstre, mais faut avoir le toucher

Patrick Lainville dessine
des empreintes d'air
des gouttes de pierre sur des éclairs noirs
qui sortent de terre ;
ça ressemble à des....
Ou plutôt à du...
C'est comme un...

Des doigts de chimères.

Sculpter est une activité bruyante
ou musicale, c'est selon.
Patrick Lainville aime les enclumes,
les grosses, les longues, les fines et les autres.
Les enclumes chantent
avec un marteau.
Il aime les marteaux aussi
mais il n'est pas sourd
je le répète
(Les sourds ont des problèmes de marteaux et d'enclumes, c'est bien connu.)

On peut peindre avec un marteau
mais il faut aimer la musique
Pack, teck ting, plong
Teck, pack, plong, ting.
On peut peindre des écritures
de chats, de puces et d'araignées
des paroles de libellules
ou de ravets.

Mais finissons,
ça se complique !
Un forgeron qui est artiste
qui peint à coups de marteau
qui dessine a la machine sur des bouts de ferraille chauds
qui croit qu'il fait de la musique.

Le pauvre ! Surtout faut rien lui dire !
L'est bien comme ça.
Enfin, au moins il est pas sourd comme Beethoven !
Pack, teck ting, plong
lTchiou baoum.... tchiou baoum.


Voir la photo en grand.


Voir la photo en grand.


Voir la photo en grand.

Lignum vitae, Claude Légé (2013)

 

J'ai un atelier.
J'y vais tous les jours.
Parfois pour regarder, regarder ce qui a opéré pendant mon absence ou mon sommeil ;
parfois j'y reste et je travaille, mais je n'ai ni plan ni programme.
Un atelier rempli de mille bûches précieuses, une caverne, un chaos d'outils, de poussières capitales, de brindilles sacrées et de sculptures mortes.
Les strates d'une archéologie personnelle ; essais, échecs patents, abandons ; des histoires.

Gaïac,Lignum Vitae, c'est le bois que je travaille,le mien vient de Désirade aux Antilles.

Je ne travaille qu'en taille directe mais le dessin est une préoccupation fondamentale.
Je dessine et sculpte les objets en même temps ; je ne dessine pas les objets que je sculpte ni ne sculpte les objets que je dessine.

La sculpture est à l'intérieur.
Mes objets ne sont pas expansifs ; tous mes efforts consistent justement
A empêcher leur expansion spatiale ; je tente de concentrer l'espace à
l'intérieur; certains sont de petits trous noirs dévoreurs de temps d'espace et de lumière.

Très organiques, les objets sont dépendants les uns des autres, comme un organisme ;
l'un engendre l'autre, ils naissent les uns des autres.
Je n'ai pas de répertoire formel mais des formes fondamentales récurrentes surgissent :
ovoïdes, sphériques, vulvaires, phalliques, etc.


Installation, bois de gaïac Voir la photo en grand.


Installation, bois de gaïac (détail) Voir la photo en grand.


Installation, bois de gaïac (détail) Voir la photo en grand.

Série blanche, Pierre Bernard (2013)

 

Site de Pierre Bernard : www.transformes.org/

Série blanche

"... Les thèmes abordés sont variés : travail sur les nœuds, sur la création de tensions, sur la génération de formes enroulées, sur les torsades, les phénomènes de pincement, les plis, les continuités et les ruptures... Il y a également des séries sur les oreilles, les gourdes, les méduses... "

Une technique
Je fais toujours la même maille mais ce n'est jamais la même forme ; c'est la règle qui s'applique à la succession des mailles, qui génère la forme. La règle est très simple : faire un point, le doubler ou sauter un point. Le point est très facile à apprendre ; en 5mn quiconque peut savoir le faire. Il n'y a pas de problème technique.

Installer la matière
Le fil de coton travaillé au crochet a les caractéristiques suivantes : Diamètre : 1mm Couleur : blanc légèrement écru Structure du fil : fil cordé formé de 3 torons eux mêmes constitués de 16 fils chacun. C'est un ensemble d'une cinquantaine de fil qui est mise en œuvre. On pourrait considérer chaque ouvrage comme la superposition intriquée de 50 ouvrages parallèles. Cela donne une certaine consistance au fil qui s'installe avec ses qualités propres, structuré par la géométrie spécifique de la maille utilisée.

Trace
Entant qu'être vivant, incarné, il me paraît légitime de défendre l'idée que la forme doit encore faire partie de notre expérience du monde. Nous sommes formes en tant que corps, forme en mouvement permanent, forme en transformation permanente. Créer des formes nouvelles dans la prolongation de notre être de chair. Prolonger dans la conscience et dans le modelage de la matière, le mouvement qui traverse notre être, qui lui donne forme, qui l'anime.

Formes
Chaque forme suit la précédente, dans une quête sans fin. Il faut parfois plusieurs jours voire plusieurs semaines pour approfondir une forme, par petites évolutions successives mais en même temps chaque étape est autonome. Pour la mise au point d'une oreille bien tournée, il a fallu plus d'un mois de travail quotidien dans le métro où de nombreux modèles d'oreilles sont à disposition, chercher une règle de génération de la forme qui convienne vraiment et qui courbe la forme comme il faut. Il y a une sorte de généalogie dans cette manière de faire Faire le parallèle avec l'évolution des espèces. L'intérêt du tricot est la rapidité de mise en œuvre qui permet de voyager de forme en forme.


Série blanche, fils de coton Voir la photo en grand.


Voir la photo en grand.


Voir la photo en grand.